Pages

samedi 22 janvier 2011

Patrick DE FUNÈS

Je ne résiste pas au plaisir de reproduire ici ce que Patrick de Funès, lun des deux fils de Louis de Funès, a écrit sur son blogue :

« Le plus navrant est la perte de tous repères.
Il suffit de jeter un œil sur les personnalités préférées des Français.
Quelques abrutis dont le cerveau s’est atrophié au rythme du développement de leurs biceps.
Souvent des truqueurs, des faiseurs.
Le cas Kouchner est désopilant.
Cet homme vénéré de la masse populaire est, par ses attitudes, sa façon de parler, le prototype du snob invétéré.
S’il y en a un qui a pris le ton des lambris dorés, c’est bien lui.
Comment voulez-vous, que les chercheurs, les grands écrivains, les vrais philosophes (pas les Bernard Lévy) ne se sentent pas humiliés.
Le vrai mérite indispose.
Un exemple ici même ? dans ce blog ? un commentaire « très Yannick Noah ».
Sur Huysmans et Léautaud.
Au moins celle-là a le mérite de se « casser » ne lisant que des traductions étrangères. »

Dans notre monde dégénéré il nous est rarement offert de pouvoir lire des critiques à ce point justes et débarrassées dhypocrisie. On a limpression de voir agir des leucocytes au milieu dune culture de bactéries et de parasites.
Comme la brebis Dolly en 1997, il faudrait cloner Patrick de Funès, pour obtenir cette fois non pas un seul mais plusieurs exemplaires.
Le texte cité ma fait penser quil pourrait écrire un journal, quil publierait tous les ans par exemple. Cest à mon avis un genre littéraire qui lui irait bien, pour ne pas dire peut-être celui qui lui irait le mieux.

Aucun commentaire: