Pages

vendredi 1 avril 2011

Faire l’amour est excellent pour la santé

Dans un article du Parisien, le cardiologue et nutritionniste Frédéric Saldmann nous apprend que plusieurs études internationales prouvent que des rapports sexuels réguliers protègent contre certaines maladies.
Les effets secondaires de la sexualité sont, pourrait-on dire, plutôt alléchants. Diminution du stress, de l’anxiété, recul de la dépression, réduction des risques de développer des maladies cardio-vasculaires.
Chez la femme, une hormone, l’ocytocine, libérée pendant les rapports sexuels, a un effet protecteur contre le cancer du sein.
Chez l’homme, de régulières éjaculations permettent un nettoyage de la prostate par évacuation des carcinogènes qui s’y accumulent.
L’activité sexuelle, qui s’apparente à une activité sportive, est excellente pour le cœur – en le musclant notamment –, mais aussi pour la ligne, car « un bon rapport sexuel fait perdre environ 200 calories, soit l’équivalent de vingt minutes de course à pied ». L’activité sexuelle permet aussi d’éliminer les toxines, d’activer la circulation sanguine, de mieux irriguer la peau et donc d’avoir bonne mine. Elle améliore la qualité du sommeil, conséquence en ayant par ricochet une autre, celle de favoriser également la santé cardiaque. Ce n’est pas tout : l’activité sexuelle favorise la sécrétion de testostérone, celle-ci ayant pour effet d’entretenir les muscles ; et, toujours d’après le docteur Frédéric Saldmann, « une activité sexuelle soutenue limite la formation de plaques d’athérosclérose sur les artères ».
Enfin, le professeur David Weeks, de l’hôpital d’Edimbourg, au terme d’une étude sur 3500 personnes de 18 à 102 ans, conclut que « trois rapports sexuels par semaine permettent d’allonger la durée de vie de dix ans ».
Désormais, lorsqu’on rencontre une femme, on peut non pas demander si elle veut bien qu’on lui offre un verre, mais si elle accepte de nous aider à lutter contre le stress, les maladies cardio-vasculaires, et le cancer du sein.

Aucun commentaire: