Pages

samedi 26 novembre 2011

Johann Sebastian BACH : Toccata et fugue en ré mineur BWV 565

La musique comme vous ne l'aviez jamais vue.
Toutes les lignes mélodiques apparaissent ; les montées, les descentes ; la durée des différentes notes : des noires, des blanches, des doubles croches, des triples croches, etc. : tout est rendu visible et permet une écoute plus précise.
On distingue également les notes tenues : un ou deux doigts maintiennent des touches enfoncées, pendant que les autres jouent la mélodie.
La ligne verte, en bas, représente les notes les plus graves, celles jouées sur l’orgue avec les pieds.

Johann Sebastian Bach, Toccata et fugue en ré mineur BWV 565.


Laurent Gané

Aucun commentaire: