Pages

samedi 26 novembre 2011

Johann Sebastian BACH : Toccata et fugue en ré mineur BWV 565

La musique comme vous ne l'avez jamais vue.
Comment mieux comprendre de quelle manière une personne ayant l'oreille absolue entend la musique pourrait-on dire ? En voyant ce qu'elle entend.

Toutes les lignes mélodiques apparaissent ; les montées, les descentes, la durée des différentes notes : des noires, des blanches, des doubles croches, des triples croches, etc. : tout est rendu visible et permet une écoute plus précise.
On distingue également mieux les notes tenues : une ou deux touches sont maintenues enfoncées pendant que l'autre main joue la mélodie.
La ligne verte, en bas, représente les notes les plus graves, celles jouées sur l’orgue avec les pieds.

Johann Sebastian Bach, Toccata et fugue en ré mineur BWV 565.


Aucun commentaire: