Pages

jeudi 9 février 2012

Le papier toilette avec lequel une feuille suffit

La civilisation vient de franchir une étape capitale.
En effet, désormais, on peut s’essuyer le fondement avec une seule feuille. Une feuille à chaque passage bien sûr… Pas une feuille en tout !...
Fini d’être obligé d’en prendre deux, ou même trois dans certains cas, de les plier, et de les mener à la tâche.

Il aura fallu qu’il en coule de l’eau sous les abattants, depuis 1857, date à laquelle, aux États-Unis, le papier toilette fut fabriqué pour la première fois de manière industrielle, avant de se voir enfin débarrassé de l’absurde pliage.
Ce ne sont pourtant pas les Américains qui inventèrent le papier toilette, mais les Chinois, au VIè siècle, ceci n’ayant rien à voir avec le fait qu’on ait appelé la Chine l’empire du milieu.
La France, comme d’autres pays européens, ne vit arriver le papier toilette qu’au début du  XXè siècle. D’abord considéré comme un produit de luxe, ce n’est que dans les années 60 que son emploi s’est répandu.

Seule petite ombre au tableau, le nom de ce papier révolutionnaire : Just One.
Aujourd’hui, pour faire moderne et chic, on donne à tout ce que l’on crée un nom anglais, sans se rendre compte de la vulgarité d’une telle façon de faire, de la vulgarité et du ridicule qu’il y a à trouver "Juste une" plus ringard que "Just one".

Aucun commentaire: